Grand opening, up to 15% off all items. Only 3 days left
{$article->category->title}}

Gratuité du permis de conduire : les aides financières qui existent déjà pour les jeunes

Gratuité du permis de conduire : les aides financières qui existent déjà pour les jeunes

Publicité PERMIS DE CONDUIRE

Le financement de Pôle emploi

Certains jeunes peuvent également passer par Pôle emploi pour financer leur permis de conduire. Sont concernées les personnes âgées d’au moins 18 ans, inscrites à Pôle emploi et ne touchant pas d’allocation chômage. Comme pour le CPF, il est nécessaire de justifier de la nécessité de passer le permis pour trouver un emploi, que ce soit car le poste l’impose ou parce que le jeune se trouve dans une région mal desservie en termes de transports en commun. D’un montant de 1.200 euros maximum, l’aide est versée directement à l’auto-école du jeune par Pôle emploi, et ce en trois fois. Pour obtenir le premier versement, l’auto-école doit transmettre à Pôle emploi une attestation d’inscription du jeune ainsi que de suivi de l’apprentissage. Le deuxième versement est effectué si le jeune réussit l’examen du code et le troisième versement se fait sous présentation de l’un de ces trois documents : un justificatif de l’obtention du permis, de deux participations à l’examen pratique ou de la réalisation de 30 heures de cours de conduite.

Les bourses au permis de conduire

Délivrées par certaines communes et réservées aux jeunes de 18 à 25 ans, les bourses au permis de conduire permettent de prendre en charge une partie des frais de l'examen. En échange, les jeunes doivent s’engager à effectuer une activité bénévole d’intérêt collectif, telle qu’une mission associative ou des services à la municipalité, d’une durée de 40 à 50 heures. Le montant de l’aide, qui varie de 200 à 1.000 euros en fonction des communes, est versé directement à l’auto-école. Pour l’obtenir, le jeune doit justifier qu’il n’est pas en mesure de financer lui-même l’intégralité de son permis de conduire et c’est ensuite au conseil municipal d’accepter ou de refuser la bourse en fonction du dossier. Pour savoir si votre ville met en place cette aide financière, vous pouvez vous tourner vers votre mairie.

Les auto-écoles sociales

Les jeunes peuvent passer par une auto-école sociale pour passer leur permis de conduire. Ces auto-écoles ont le statut d’association et sont réservées aux personnes, jeunes ou non, en difficulté financière. Financés grâce aux subventions des collectivités, ces établissements proposent de passer leur permis pour un prix bien inférieur à ceux du marché, et certaines proposent même un accompagnement totalement gratuit. S’il n’y a pas de critères fixes, sont généralement acceptés les jeunes déscolarisés ou peu diplômés, les bénéficiaires du RSA, les demandeurs d’emploi, les personnes issues d’un quartier prioritaire ou encore celles en situation de handicap. Il n’existe pour le moment pas de plateforme qui recense l’intégralité des auto-écoles sociales, mais vous pouvez faire appel à votre mission locale, à Pôle emploi ou à tout type de travailleur social pour connaître les établissements près de chez vous et savoir si vous y êtes éligible.

Les aides régionales et départementales

Les jeunes peuvent également aller toquer à la porte de leur région, car certaines d’entre elles proposent des aides spécialement dédiées aux jeunes pour les aider à financer leur permis de conduire. C’est notamment le cas de la région Ile-de-France, qui propose depuis le 1er mars 2021 une aide de 1.300 euros aux jeunes ayant besoin du permis de conduire pour décrocher un emploi. De la même manière, la région Auvergne-Rhônes-Alpes a mis en place le “Pass’région” à destination des jeunes. Tout comme pour les bourses au permis de conduire, une aide financière de 1.000 euros est accordée en échange de l’engagement du jeune dans une mission associative. Certains départements, tels que l’Oise avec le “Pass Permis Citoyen”, ont mis en place des mesures similaires.

Le fonds d’aide aux jeunes (FAJ)

Les jeunes rencontrant d’importantes difficultés financières ou d’insertion sociale et professionnelle peuvent se tourner vers le fonds d’aide aux jeunes, géré par les départements. Le FAJ peut être sollicité pour plusieurs raisons, dont le passage du permis de conduire. Les jeunes de 18 à 25 ans dont le dossier est retenu pourront ainsi toucher une aide de 1.000 euros ou plus selon les départements (la Seine-Maritime, par exemple, délivre une aide de 1.500 euros) pour passer leur examen. Le FAJ est alloué sous certaines conditions, telles qu’une promesse d’embauche ou un projet de formation nécessitant l’obtention du permis.

L’aide pour les jeunes en situation de handicap

Aux jeunes en situation de handicap, l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) propose une aide financière pour le passage du permis de conduire. Le montant de celle-ci est fixé à 1.000 euros, mais peut aller jusqu’à 1.300 euros en cas d’aménagement de la formation au permis pour le jeune handicapé. Pour l’obtenir, il est nécessaire de construire un dossier avec l’appui d’un conseiller Cap emploi ou Pôle emploi. Cette aide est octroyée aux jeunes âgés d’au moins 18 ans, qui ont besoin du permis de conduire pour exercer leur activité professionnelle ou pour trouver un emploi. Autre raison de se tourner vers l’Agefiph : l’association peut également participer au financement de l’achat d’un véhicule, pour un montant total plafonné à 4.575 euros.

>> Ne ratez rien de l’actualité de l’automobile en vous abonnant à notre newsletter auto

Articles Liés

Sous quelles conditions peut-on disposer un jacuzzi gonflable sur sa terrasse ou son balcon ?

Sous quelles conditions peut-on disposer un jacuzzi gonflable sur sa terrasse ou son balcon ?

Découvrez comment enlever le tartre sur les dents de votre chien

Découvrez comment enlever le tartre sur les dents de votre chien

Tondeuse à gazonUne pelouse parfaite !

Tondeuse à gazonUne pelouse parfaite !

quelles sont les mesures du jeu de fléchettes

quelles sont les mesures du jeu de fléchettes