Grand opening, up to 15% off all items. Only 3 days left
{$article->category->title}}

Retraites de base : l'augmentation du 1er janvier 2022 est connue, mauvaise nouvelle pour le pouvoir d'achat

Retraites de base : l'augmentation du 1er janvier 2022 est connue, mauvaise nouvelle pour le pouvoir d'achat

Après la déception provoquée par la petite hausse de 1% des pensions complémentaires Agirc-Arcco accordée le 1er novembre dernier, les retraites de base augmenteront elles aussi selon un taux inférieur à la prévision d’inflation pour 2021. Fixée à 1,1% contre 0,4% au 1er janvier 2021, la hausse qui prendra effet le 1er janvier 2022 pour une traduction sur les pensions versées début février, a été officialisée Laurent Pietraszewski, le secrétaire d’Etat chargé des Retraites.

Pas de surprise, donc pour tous les bénéficiaires d’une pension de base, à l’exception de celle des avocats, puisque le taux définitif est conforme à l’estimation faite à la rentrée par la commission des comptes de la Sécurité sociale.

A lire aussi :Retraite complémentaire Agirc-Arrco : pourquoi la revalorisation de 1% est un "trompe-l’œil"

Pourtant, la loi a été strictement appliquée

Retraites de base : l'augmentation du 1er janvier 2022 est connue, mauvaise nouvelle pour le pouvoir d'achat

Aussi décevante soit-elle, cette revalorisation des pensions de base a été calculée par le gouvernement selon la formule inscrite dans la loi depuis 2016. La même méthode avait été employée en 2020. Mais s’il tient compte du taux d’inflation, comment ce taux de revalorisation de 1,1% a-t-il été obtenu alors qu’il s’inscrit bien en deçà de l’évolution des prix observée ces derniers mois et semaines ?

On sait par exemple que la dernière prévision d’évolution des prix à la consommation (hors tabac comme tabac compris) réalisée par l’Insee pour 2021 s’établit à 1,5 %. Cette tendance exprimée en moyenne annuelle est supérieure à la revalorisation de 1,1% des pensions de base. Or selon le Code de la Sécurité sociale, le calcul de la revalorisation s’est basé sur le rapport entre l’indice moyen des prix sur la période courant de novembre 2019 à octobre 2020 et celui compris entre novembre 2020 et octobre 2021.

A lire aussi :ENTRETIEN. Report de la réforme des retraites : "On ne pourra pas se rater deux fois" affirme le spécialiste Pierre Chaperon

C’est la prise en compte des deux derniers mois de 2020, pendant lesquels les taux d’indices mensuels étaient négatifs qui explique l’écart entre le taux d’inflation tel que les retraités, comme tout citoyen, le subissent, et le taux d’augmentation des pensions de base.

Articles Liés

Sous quelles conditions peut-on disposer un jacuzzi gonflable sur sa terrasse ou son balcon ?

Sous quelles conditions peut-on disposer un jacuzzi gonflable sur sa terrasse ou son balcon ?

Découvrez comment enlever le tartre sur les dents de votre chien

Découvrez comment enlever le tartre sur les dents de votre chien

Tondeuse à gazonUne pelouse parfaite !

Tondeuse à gazonUne pelouse parfaite !

quelles sont les mesures du jeu de fléchettes

quelles sont les mesures du jeu de fléchettes