Grand opening, up to 15% off all items. Only 3 days left

Une maison en Angleterre, l’achat logique après celui d’une voiture électrique

Le Premier ministre britannique Boris Johnson vient de présenter une nouvelle réglementation qui entrera en vigueur dès l’année prochaine concernant les voitures électriques. Pour accompagner leur déploiement, chaque nouvelle maison, immeuble ou supermarché devra installer une borne de recharge.

“La majorité des recharges ayant lieu à domicile, cela signifie que les gens peuvent acheter de nouvelles propriétés déjà prêtes pour un véhicule électrique” peut-on lire dans le communiqué du gouvernement. Lors des trajets, il sera toujours possible de recharger sa voiture sur des bornes communes alors que la loi s’applique aussi aux nouveaux magasins et lieux de travail.

Manquant à l’appel, la nouvelle loi semble avoir abandonné un point qui visait à n’auroriser que les bornes de recharge avec dispositif “intelligent”, permettant de déclencher les recharges en évitant de surcharger le réseau électrique, en privilégiant les heures creuses.

Pour les particuliers, les nouvelles maisons ne seront pas les seuls travaux qui seront sujets à l’installation d’un nouveau dispositif de recharge. En cas de “rénovations majeures”, il faudra là aussi installer l’équipement, que l’on soit propriétaire d’une voiture électrique (ou hybride rechargeable) ou non.

Une maison en Angleterre, l’achat logique après celui d’une voiture électrique

Cette nouvelle mesure devrait permettre d’accélérer l’expansion de la couverture des équipements dans le pays. Boris Johnson en profitait pour signaler que l’Angleterre comptait actuellement 250 000 points de recharge à domicile et sur les lieux de travail. Le gouvernement a contribué à l’investissement de chacun grâce à des subventions.

Le plan de l’Angleterre pour une “révolution industrielle verte”

Pour autant, le montant de la participation de l’Etat dans l’investissement des nouvelles bornes n’est pas encore très clair. La stratégie avec la nouvelle réglementation est d’attirer les investisseurs privés dans la nouvelle feuille de route. L’objectif est d’atteindre 90 milliards de livres sterling d’investissements privés d’ici 2030.

“Nous investissons dans de nouveaux projets […] et notre stratégie devrait déclencher environ 90 milliards de livres sterling d’investissements du secteur privé, entraînant la création d’emplois hautement qualifiés et bien rémunérés dans le cadre de notre mission d’unification et de montée en gamme à travers le pays”, a dit Boris Johnson lors de l’annonce.

À peine rentré de la COP26, qui s’est déroulée à Glasgow en Ecosse, le Premier ministre anglais a voulu profiter de l’annonce des bornes de recharges dans les nouvelles maisons pour parler d’une “révolution industrielle verte”. L’interdiction des véhicules à moteurs thermiques, au sein du pays, a été votée pour 2030. Boris Johnson annonçait la nouvelle il y a un an, en novembre 2020.

L’objectif sous-jacent serait de faire du Royaume-Uni “le premier pays du G7 à avoir décarboné son transport routier”, avançait le Premier ministre l’année. De son côté, la France table sur une sortie des voitures à essence et diesel du commerce en 2035 (le gouvernement annonçait 2040 l’année dernière).

Articles Liés

Sous quelles conditions peut-on disposer un jacuzzi gonflable sur sa terrasse ou son balcon ?

Sous quelles conditions peut-on disposer un jacuzzi gonflable sur sa terrasse ou son balcon ?

Découvrez comment enlever le tartre sur les dents de votre chien

Découvrez comment enlever le tartre sur les dents de votre chien

Tondeuse à gazonUne pelouse parfaite !

Tondeuse à gazonUne pelouse parfaite !

Trucs de grand-mère : 3 trucs pour enlever une tache de gazon

Trucs de grand-mère : 3 trucs pour enlever une tache de gazon