Grand opening, up to 15% off all items. Only 3 days left
{$article->category->title}}

Daily Brief du 24 janvier 2022: Kaïs Saïed ne semble pas avoir compris qu’il s’est fait remonter les bretelles par Macron !

Daily Brief du 24 janvier 2022: Kaïs Saïed ne semble pas avoir compris qu’il s’est fait remonter les bretelles par Macron !

Parchahrazed chamsi

Monde-Secrétaire Général de l’ONU : « Nous suivons avec inquiétude la situation en Tunisie, la Révolution démocratique doit être protégée »

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a déclaré lors d’une conférence de presse tenue vendredi dernier sur ses priorités en 2022, qu’il « suit avec beaucoup d’inquiétude la situation en Tunisie ».

«Nous croyons que la Révolution démocratique tunisienne a redonné l’espoir au monde entier et nous tenons à sa protection ainsi que toutes les valeurs démocratiques. Nous espérons cela se produira et nous avons ressenti votre inquiétude…. J’espère que ces préoccupations seront levées par la restauration complète d’un cadre démocratique institutionnel au service de tous les Tunisiens », a-t-il déclaré.

Les messages très forts de l’ambassadeur allemand : La pression monte sur Saied

Lire l’article.

Tunisie – Kaïs Saïed ne semble pas avoir compris qu’il s’est fait remonter les bretelles par Macron !

Lire l’article.

Saïed a parlé à Macron, a donné des gages mais droit dans ses bottes

Lire l’article.

Loi de finances : Bouden corrige le tir avec la Conect après l’avoir zappée

Lire l’article.

Abdallah Kallel et d’anciens responsables sécuritaires rattrapés par le passé

La Chambre criminelle en charge de la justice transitionnelle a interdit à d’anciens responsables sécuritaires et à l’ancien ministre de l’Intérieur Abdallah Kallel de sortir du territoire national. Leurs noms sont cités dans des affaires de torture qui remontent au début des années 1990.

L’ex-responsable Zouhair Drissi et l’ancien directeur de la sûreté nationale Ezzeddine Jenayah sont également dans le viseur de la justice.

A noter que la plainte a été déposée par un citoyen qui aurait subi des horreurs dans les locaux du ministère de l’Intérieur…

Un député et 3 responsables épinglés dans une grosse affaire de détournement

Lire l’article.

Meurtre du commandant Houimli : 3 condamnations dont une peine de mort

Le verdict dans l’affaire du meurtre atroce du commandant Faouzi Houimli est tombé : trois des quatre prévenus ont écopé de 4 ans de prison à la peine capitale. L’auteur du crime a été condamné à mort avec une peine de sûreté de 36 ans de prison (vu que la peine de mort n’est pas exécutée en Tunisie) en plus d’une amende de 350.000 dinars que toucheront les héritiers de la victime.

Le deuxième accusé a écopé de 7 ans de prison avec exécution immédiate et le troisième en prend pour 4 ans ferme. Le quatrième a été relaxé. Ainsi en a décidé la Chambre criminelle près le Tribunal de première instance de Tunis hier vendredi 21 janvier, rapporte la TAP ce samedi.

Pour rappel, les faits s’étaient produits le 23 septembre 2021. L’assaillant s’était acharné, avec un couteau, sur le commandant Faouzi Houimli devant la Cour d’appel de Bizerte. Le lieutenant Mohamed Ben Hassine Ben Mohamed Bejaoui avait failli subir le même sort.

Daily Brief du 24 janvier 2022: Kaïs Saïed ne semble pas avoir compris qu’il s’est fait remonter les bretelles par Macron !

A noter que les prévenus ont la possibilité de faire appel…

Tunisie : Assaut à l’arme blanche à bord d’un métro

Alors que des agents sécuritaires affiliés au service de sécurité des Transports Publics à la Direction de Police des Urgences, étaient en train de sécuriser la station de métro Beb Alouia, ils ont constaté lors de l’arrêt du métro, un mouvement inhabituel et une bousculade violente entre les passagers afin de sortir et s’échapper à quelque chose.

Les agents se sont dispersés Immédiatement à l’intérieur des wagons pour découvrir qu’un passager s’apprêtait à poignarder un autre avec un couteau et a réussi à poignarder 3 passagers.

Alors que les agents tentaient de le contrôler, il a essayé de les poignarder, alors qu’il savait qu’il s’agissait des forces de sécurité, mais ils ont réussi à le contrôler, arrachant son couteau et l’ont présenté à l’une des unités de sécurité pour faire l’objet d’une information.

Tunisie – Grève des médecins, pharmaciens et dentistes de la santé publique

Le syndicat de base des médecins, des pharmaciens et des chirurgiens dentistes de la santé publique, a annoncé, ce samedi, via un communiqué, que suite au non aboutissement des pourparlers entre l’autorité de tutelle et les syndicats, il a été décidé de maintenir la grève nationale prévue pour le mardi 25 janvier courant.

Le syndicat appelle les adhérents à se mobiliser pour cette grève durant laquelle seuls les actes en urgences seront assurés, et à se préparer aux autres formes de lutte.

Le CSM ne plie pas : Un problème de plus pour Kais Saied

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a mis sur la table la décision du chef de l’Etat, Kais Saied, relative à la suppression des primes et avantages accordés aux membres du CSM. Un communiqué aux accents guerriers a été émis au terme de cette assemblée générale organisée hier vendredi 21 janvier.

Le conseil redemande aux magistrats de maintenir le cap, de ne pas flancher face aux assauts du président de la République. Il demande aux juges de défendre mordicus leur indépendance et dénonce l’immixtion de l’exécutif dans le travail de la justice, la pression dont elle fait l’objet et les campagnes de dénigrement qui ciblent les juges en charge de dossiers sensibles. Selon le CSM cela a pour conséquence la déstabilisation des magistrats et une atteinte à leur crédibilité…

Le conseil exige l’arrêt immédiat de ces manoeuvres, en conformité avec l’article 109 de la Constitution. Le conseil ajoute que ces actes sont de nature à saper les fondements constitutionnels de la justice. Il dénonce le décret présidentiel qui transgresse les dispositions de l’article 113 de la Constitution.

Le communiqué ajoute que le conseil, en vertu de l’indépendance de la justice et de la Constitution, est habilité à s’auto-gérer et à déterminer son propre budget…

Tunisie – Attention : Les 4 facteurs de l’écroulement de l’Etat sont là !

Lire l’article.

Bruits autour de BCE, Ben Ali : Le son de cloche de Baccouche

Taïeb Baccouche, qui a occupé de hautes fonctions par le passé et qui vient de publier ses mémoires, a évoqué ce dimanche 23 janvier sur une radio privée quelques dossiers qui agitent la scène politique…

Au sujet des bruits autour de la disparition de l’ancien président de la République Béji Caïd Essebsi (BCE), dont il a été un proche collaborateur, Baccouche a déclaré que la thèse de l’empoissonnement ne peut être étayée que par une autopsie en bonne et due forme. Cela ne l’a pas empêché de se demander qui «aurait intérêt à empoisonner un homme de plus de 90 ans et dont le mandat était pratiquement terminé »…

A propos de l’ancien chef de l’Etat Zine el-Abidine Ben Ali, il a pointé sa lâcheté. Seul «un individu lâche frappe fort au moment où il ne faut pas. Néanmoins Ben Ali n’avait pas l’intention de fuir. D’après les déclarations de Fouad Mbazaâ et Mohamed Ghannouchi, Ben Ali les avait appelés pour leur dire son intention de retourner au pays, mais ce sont eux qui l’en avaient empêché»…

Tunisie-STEG : Le décaissement des primes, au cœur d’une réunion syndicale avec la ministre de l’Industrie aujourd’hui

Une réunion sera tenue aujourd’hui, lundi entre une délégation du Syndicat général de l’électricité et du gaz, présidée par le Secrétaire Général, Abdelkader Jelassi d’une part, et la ministre de l’Industrie, des Mines et de l’Énergie, Neila Gonji, d’autre part.

Jelassi a déclaré que la question du décaissement des primes sera abordée au cours de la réunion, ainsi que la question des énergies renouvelables, qui pose de nombreux problèmes.

Il convient de noter que des efforts sont fournis pour exploiter le réseau de la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz afin de transporter la production des énergies renouvelables produites par le secteur privé, et ce selon le site web Echaab News.

Tunisie : Le CSM met en garde contre “la diffamation sans précédent de ses membres”.

Lire l’article.

Gafsa : Aucune route bitumée depuis 2017, l’argent ira ailleurs…

L’état d’abandon de la ville de Gafsa, ce sont les dernières données sur les projets d’aménagement et de bitumage des routes qui nous le disent le mieux. Depuis 2017, la ville affiche zéro kilomètre pour le bitumage des routes malgré des programmes dans ce sens…

Il faut remonter à 2016 et 2017 pour voir des réalisations dans ce domaine, et encore c’était à peine 6 km pour un «petit» 1,3 million de dinars, indique le rapport sur les projets de routes aménagées de 2016 à 2021.

Les chantiers programmés en 2019 attendent toujours. Rien n’a été fait en 2020, officiellement pour cause de pandémie du Coronavirus. Pourtant la même année la municipalité de Gafsa a affecté au bitumage des routes un financement de 800 mille dinars plus 700 mille dinars . Le document précise que ces projets en sont toujours au stade d’études de faisabilité….

Résultats des courses : Aucun budget pour les routes en 2021. Les projets ont tellement traîné que le maire de la ville de Gafsa, Helmi Belheni, a eu une autre idée entre temps : Consacrer l’enveloppe du bitumage des routes à l’entretien et au réaménagement de l’abattoir municipal de Gafsa ville, rapporte la TAP ce samedi 23 janvier…

Sidi Bouzid : Le filon en or du recyclage de grignon

Une unité de recyclage de grignon, le résidu de l’olive, vient de démarrer ses activités dans la délégation d’Ouled Haffouz, à Sidi Bouzid. Cette installation certifiée 100% biologique est la troisième de ce type en Tunisie…

L’usine rendra de grands services à la région. En effet avec sa capacité de 750 tonnes par jour, on va solutionner le problème du stockage des déchets des huileries. Le projet permettra de créer 40 emplois permanents.

Le grignon collecté auprès des huileries de Sidi Bouzid et des localités environnantes est d’abord nettoyé puis pressé pour dégager les noyaux d’olive. Ce produit est ensuite exporté pour être utilisé dans l’industrie du bois, a confié le promoteur à la TAP ce samedi 23 janvier…

Il est aussi possible d’extraire l’huile de grignon pour la commercialiser auprès des usines de production de sardines et de thon. L’unité pourra produire également de la pâte de grignon laquelle peut servir dans les cimenteries et les briqueteries, en tant que carburant non polluant.

Il est prévu d’agrandir l’installation pour traiter davantage de noyaux d’olives, conditionner des conserves et exporter l’huile de grignon. D’autres huileries verront le jour pour fournir de grosses quantités de grignons à l’usine.

A noter que Sidi Bouzid abrite que plus d’une centaine d’huileries capables de transformer plus de 5000 tonnes. Les unités de la région peuvent traiter jusqu’à 90 mille tonnes d’olives, ce qui en fait un ténor du recyclage du grignon, plus de 200 mille tonnes. Une matière qui a même des applications dans le cosmétique, notamment le savon…

Que se passe-t-il en Tunisie?Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Sujets Connexes:Daily brief tunisie, Tunisie rente

Lire aussi

Commentaires

Articles Liés

10 façons de rester en sécurité lorsque vous vivez seul

10 façons de rester en sécurité lorsque vous vivez seul

Comment bien dessiner une rose : nos méthodes

Comment bien dessiner une rose : nos méthodes

Comment plier et ranger une couette pour gagner de la place ?

Comment plier et ranger une couette pour gagner de la place ?

Concombre-cornichon : quelles différences ?

Concombre-cornichon : quelles différences ?