Grand opening, up to 15% off all items. Only 3 days left
{$article->category->title}}

Covid-19 : à quoi pourrait ressembler le pass vaccinal, étudié ce lundi en Conseil des ministres

Covid-19 : à quoi pourrait ressembler le pass vaccinal, étudié ce lundi en Conseil des ministres

Le projet de loi sur la pass vaccinal sera présenté en conseil des ministres, ce lundi 27 décembre. Il vise à "renforcer les outils de la gestion de la crise sanitaire" et sera examiné par les parlementaires lors d'une procédure accélérée. Le magazine économique Capital, qui a pu consulter l'avant-projet de loi, assure que le gouvernement entend faire cette conversion du pass sanitaire en pass vaccinal afin d'accéder à plusieurs lieux et activités, à partir de janvier 15 janvier 2022.

A lire aussi :Covid-19 : mise en place du pass vaccinal, casse-tête en vue

Ainsi, les salons professionnels, les restaurants, les foires ou encore les transports interrégionaux pourraient être concernés. Capital prend ainsi l'exemple d'un aller-retour Paris-Lyon en transport, qui ne sera plus possible avec la présentation de tests négatifs. "Un certificat de rétablissement ou un certificat de contre-indication à la vaccination peut se substituer au justificatif de statut vaccinal" précise le projet de loi, selon Le Parisien qui a lui aussi pu le consulter.

Le pass sanitaire continuera cependant d'exister. Pour accéder aux établissements et services de santé et médico-sociaux, celui-ci sera toujours valable, selon Capital. La lutte contre la fraude au pass vaccinal et/ou pass sanitaire devrait être renforcée, en permettant notamment aux personnes chargées du contrôle de vérifier l'identité du détenteur du pass sanitaire.

Comment le pass vaccinal sera-t-il validé ?

Covid-19 : à quoi pourrait ressembler le pass vaccinal, étudié ce lundi en Conseil des ministres

À ce jour, plusieurs Français peinent à trouver des créneaux pour recevoir leur dose de rappel du vaccin contre le Covid-19. Alors quels seraient les critères de validité du pass vaccinal ?

A lire aussi :Omicron : pourquoi le Conseil scientifique craint une "désorganisation générale de la société" ?

Si vous avez reçu deux doses de vaccin, dont la dernière remonte à moins de quatre mois, votre pass vaccinal sera valide. Une personne ayant été vaccinée d'une dose unique après avoir contracté le virus, et que celle-ci a été faite il y a moins de quatre mois, le pass vaccinal sera valide.

Le gouvernement étudie la piste du "2G+"

Dans l'avant-projet de loi, consulté par Le Parisien, un décret fixerait les cas "dans lesquels l’intérêt de la santé publique et l’état de la situation sanitaire imposent un cumul de justificatifs". Concrètement, cela signifierait que pour se rendre dans certains lieux publics il faudra non seulement être vacciné, mais aussi présenter un test négatif.

A lire aussi :Un pass vaccinal en plus d'un test : le gouvernement étudie la piste du "2G+" pour réduire les contaminations

Cette stratégie se base sur la règle dite de la "2G+" : l'appellation renvoie au "G" de "geimpf" ("vacciné" en allemand) et de "genesen" ("guéri" dans la même langue). Certains lieux publics s'appuient sur des restrictions encore plus strictes et exigent un pass vaccinal mais aussi un test négatif. Pour l'heure, les personnes qui bénéficient aussi d'un schéma de vaccination complet avec une dose de rappel, peuvent bénéficier de ce statut "2G+". Dans ces espaces, on part du principe qu'une personne vaccinée peut tout de même être contaminée par le virus.

Articles Liés

10 façons de rester en sécurité lorsque vous vivez seul

10 façons de rester en sécurité lorsque vous vivez seul

Comment bien dessiner une rose : nos méthodes

Comment bien dessiner une rose : nos méthodes

Comment plier et ranger une couette pour gagner de la place ?

Comment plier et ranger une couette pour gagner de la place ?

Concombre-cornichon : quelles différences ?

Concombre-cornichon : quelles différences ?