Grand opening, up to 15% off all items. Only 3 days left

Covid-19 : la pandémie «est loin d’être terminée», avertit l’OMS

LiveSociété,Santé

«Ne vous méprenez pas, Omicron provoque des hospitalisations et des décès, et même les cas les moins graves submergent les établissements de santé», a alerté ce mardi le directeur général de l’OMS, mettant en garde contre l’idée que ce variant est bénin.

0Par Le Parisien Le 18 janvier 2022 à 06h36, modifié le 18 janvier 2022 à 20h53

L’essentiel

Les événements de mardi 18 janvier

Ce direct est terminé. Rendez-vous demain sur Le Parisien pour connaître les derniers développement sur la crise sanitaire.

20h40. La manifestation parisienne des enseignants interdite jeudi. « Le préfet de police (…) n’a pas interdit la manifestation », mais n’a pas pu « délivrer de récépissé » aux organisateurs dont la déclaration préalable n’a pas été déposée dans les « délais légaux », à savoir plus de trois jours avant la journée de mobilisation, selon le code de la sécurité intérieur, a indiqué la préfecture dans un communiqué. La PP, qui dit n’avoir reçu la déclaration que ce mardi à « 12 heures 20 », invite les organisateurs à « tirer les conséquences de la loi ». Les organisateurs d’une manifestation interdite encourent, selon le code pénal, six mois d’emprisonnement et 7500 euros d’amende. Les participants risquent une contravention de 135 euros.

20h35. Un pharmacien parisien écroué. Selon nos informations, un pharmacien à la tête de plusieurs officines dans la capitale a été mis en examen, le 17 décembre 2021, pour escroquerie et blanchiment en bande organisée, faux et usage de faux par une juge d’instruction du tribunal judiciaire de Paris. Ce que nous a confirmé le parquet de Paris. Le praticien âgé de 46 ans et propriétaire de pharmacies dans le XIe et XVIIIe arrondissements de la capitale a été incarcéré. Il est soupçonné d’avoir perçu frauduleusement la somme de 18 millions d’euros entre le 14 septembre et le 9 décembre 2021 en facturant à la CPAM plus de 3 millions de tests antigéniques qu’il déclarait avoir vendus à des professionnels de santé : médecins, infirmiers… Les détails à lire ici.

20h30. Lille équipe ses écoles primaires de capteurs de CO2. Depuis l’automne, 160 nouveaux capteurs de CO2, permettant d’ajuster la fréquence d’aération des salles de classe pour lutter contre le Covid, ont été distribués à tous les établissements primaires lillois, en plus des 24 déjà à leur disposition avant cette commande, a annoncé la ville. « Un capteur est posé en permanence dans chaque restaurant scolaire, car c’est un des endroits les plus exposés de l’établissement », a détaillé Charlotte Brun, 3e adjointe de la maire PS Martine Aubry en charge « de la ville éducatrice ». En sus, « nous avons maintenant au moins un capteur mobile par école », a-t-elle ajouté.

20h28. Deux pumas et trois lions contaminés dans un zoo d’Afrique du Sud. Une étude menée par l’université de Pretoria a été lancée après que trois lions d’Afrique ont été testés positifs au Covid-19 l’année dernière. Ils présentaient des symptômes similaires à ceux des humains : difficultés respiratoires, écoulements nasaux, toux. Une lionne a développé une pneumonie. Cinq employés du zoo en contact avec les animaux ont été testés positifs, laissant penser que l’origine de l’infection venait de l’Homme. La transmission du virus par l’homme aux animaux « présente un risque pour les grands félins en captivité », met en garde le rapport. Notamment car les tests PCR ont montré que les félins étaient positifs jusqu’à sept semaines après avoir été infectés, suggérant que les animaux puissent être touchés par « une forme plus grave de la maladie ».

20h18. « Garder son sang-froid. » « Je crois qu’il faut garder son sang-froid », a éludé le ministre de l’Education nationale alors qu’il était interrogé sur une éventuelle démission. Pendant cette période présidentielle, « le mot démission sera prononcé par bien des candidats », a-t-il souligné.

20h16. « Si c’était à refaire, je choisirais un autre lieu », a reconnu le ministre. « Je vois bien la connotation qu’il a (…) mais sur le fond ça ne changerait rien », a-t-il expliqué. Et le ministre d’ajouter : « Je crois que oui c’était une erreur sur la symbolique, mais il faut être fier d’avoir continué à garder l’école ouverte. (…) Je comprends le symbole d’Ibiza. Bon, l’hiver ce n’est pas comme l’été, j’étais juste en plein air. J’étais en lien avec le gouvernement, les interlocuteurs. »

20h15. « Ai-je enfreint les règles gouvernementales ? » « La réponse est non. Les choses auraient-elles changé si j’avais été ailleurs ou si j’étais resté à Paris ? La réponse est non », a martelé le ministre. « En réalité, j’ai pris quatre jours de congé et j’ai travaillé ces quatre jours. »

20h14. « Je travaille sept jours sur sept. » « C’est très paradoxal d’être sur le banc des accusés, alors que je travaille sept jours sur sept », a déclaré Blanquer, avant de défendre la stratégie gouvernementale de garder les écoles ouvertes.

19h53. Jean-Michel Blanquer va s’exprimer à 20 heures. Le ministre de l’Education est l’invité de TF1 dans quelques instants pour répondre à la polémique sur ses vacances à Ibiza lors de l’annonce du protocole sanitaire. Dans l’après-midi ce mardi, Jean-Michel Blanquer a dit « regretter la symbolique » du lieu.

19h30. Le bilan du Covid-19 en France. Les autorités sanitaires viennent de mettre à jour leurs données. Voici ce qu’il faut retenir :

18h55. Au Royaume-Uni, des entreprises indemnisent moins les non-vaccinés. Next, Ikea, Morrisons, Ocado… Certaines entreprises ont pris le parti de moins indemniser leurs employés non-vaccinés forcés de s’isoler à cause du Covid-19, afin de les encourager à se faire administrer le sérum et pour réduire leurs coûts liés à la pandémie. Le géant suédois de l’ameublement Ikea souligne ainsi dans un communiqué que pour les absences liées au virus, « les employés vaccinés ou non-vaccinés à cause de raisons particulières comme une grossesse ou d’autres raisons médicales reçoivent leur paie complète ». En revanche, en dehors de ces cas particuliers, les non-vaccinés ne reçoivent une couverture pleine que s’ils sont testés positifs. S’ils doivent s’isoler parce qu’ils sont cas contact, ils touchent uniquement le minimum légal (Statutory Sick Pay, ou SSP), bien plus faible.

18h35. Pas de complications pendant la grossesse avec les vaccins ARNm, rassure l’EMA. Des recherches portant sur quelque 65 000 femmes ont montré des « preuves de plus en plus nombreuses » que les injections des vaccins Pfizer et Moderna n’ont pas causé de complications pendant la grossesse, a affirmé l’Agence européenne des médicaments (EMA). Les vaccinations ont également fourni une protection accrue contre les hospitalisations et les décès, en particulier en fin de grossesse, a souligné l’EMA.

18h28. INFO LE PARISIEN. Selon le ministère de la Santé, une livraison des comprimés Paxlovid produits par Pfizer, visant à éviter une forme grave de la maladie, est attendue « fin janvier ». Une première en France. Retrouvez notre article ici.

18h20. Le patron de la Bundesliga évoque un retrait de l’Euro-2022 de hand. Touchée par neuf cas de Covid-19, l’Allemagne ne doit plus exclure de se retirer complètement de l’Euro-2022, a estimé le patron de la Bundesliga de handball (HBL) Frank Bohmann. « Toutes les options doivent être mises sur la table et débattues ouvertement avec toutes les parties prenantes », a-t-il déclaré à l’agence SID, filiale sportive de l’AFP. « Personne ne veut montrer personne du doigt », a ajouté Bohmann, mais il s’agit, dit-il, d’« évaluer clairement le risque sur la base du très haut niveau de contagion ».

18 heures. Castex valide la nouvelle « aide aux salaires » pour les hôtels, cafés et restaurants. Au cours d’une réunion lundi avec les représentants du secteur des hôtels, cafés et restaurants (HCR), le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, s’était montré enclin à débloquer de nouvelles aides, qui concerneraient les établissements connaissant des pertes comprises en 30 et 50 % de leur chiffre d’affaires. Un coup de pouce qui vient d’être confirmé par le Premier ministre Jean Castex. Ce dernier a annoncé une « aide exceptionnelle au paiement des cotisations salariales », d’un montant égal à 20 % de leur masse salariale, pour les entreprises de moins de 250 salariés perdant au moins 30 % de leur chiffre d’affaires à cause du Covid.

17h46. Jean-Michel Blanquer invité du 20 Heures de TF1 ce soir. Après des appels à sa démission et alors qu’un nouveau mouvement de grève est prévu jeudi, le ministre de l’Éducation nationale viendra s’expliquer sur le plateau du 20 Heures de TF1 ce soir.

17h40. Le Royaume-Uni signale 94 432 nouveaux cas quotidiens. Le nombre de cas quotidiens (en moyenne sur la semaine écoulée) outre-Manche diminue depuis deux semaines et repasse sous la barre des 100 000, tandis que le nombre d’admissions quotidiennes de patients diagnostiqués Covid (par forcément soignés pour le Covid) diminue très légèrement. Le nombre de tests réalisés chaque jour baisse, mais, selon les différents experts, la chute du nombre d’infections quotidiennes n’est pas (pas uniquement) liée à celle des tests.

17h30. La pandémie « est loin d’être terminée », selon le patron de l’OMS. « Omicron continue de déferler sur la planète. (…) Ne vous méprenez pas, Omicron provoque des hospitalisations et des décès, et même les cas les moins graves submergent les établissements de santé », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Cette pandémie est loin d’être terminée et compte tenu de l’incroyable croissance d’Omicron dans le monde, il est probable que de nouveaux variants vont apparaître », a-t-il ajouté.

17h20. A Bordeaux, faute de personnel, moins de repas à la cantine. La ville va suspendre deux jours par semaine la distribution de repas dans les écoles primaires à partir de lundi prochain car plus d’un agent de service sur cinq est touché par l’épidémie de Covid-19, a indiqué la mairie. La décision sera appliquée pendant trois semaines, jusqu’aux prochaines vacances, a précisé Sylvie Schmitt, adjointe en charge de l’éducation du maire EELV Pierre Hurmic. Selon l’élue, sur les 900 agents chargés d’assurer le service, l’encadrement et le nettoyage des cantines scolaires, environ 200 sont actuellement absents car déclarés positifs, cas contacts ou bloqués chez eux pour garder des enfants malades.

17h10. Le passage à une forme endémique ne signifie pas que le Covid ne sera plus dangereux. « Les gens opposent pandémie et endémie mais le paludisme endémique tue des centaines de milliers de gens, le VIH est endémique, la violence endémique dans nos villes », a rappelé le docteur Michael Ryan, le responsable des situations d’urgence à l’OMS, au cours d’un panel virtuel du Forum économique mondial (WEF). « Endémique en soi ne veut pas dire que c’est bon, endémique ça veut juste dire que c’est là pour toujours », a-t-il martelé.

16h57. Pour remplacer Raoult, l’IHU recherche un candidat « à la réputation sans faille ». Le nouveau directeur général de l’Institut Méditerranée Infection de Marseille, dirigé par le controversé Pr Didier Raoult, devra prendre ses fonctions « entre le 30 septembre et le 31 décembre 2022 », indique l’IHU dans son appel à candidatures rédigé en anglais. Le candidat idéal devra être « un éminent chercheur aux succès spectaculaires dans le domaine des maladies infectieuses en général, et notamment en épidémiologie, médecine, immunologie, microbiologie et/ou virologie ». L’IHU demande aussi aux candidats d’avoir « une réputation sans faille en ce qui concerne les compétences relationnelles et administratives » et une grande expérience dans « la direction d’une organisation vaste et complexe comme un institut ou un département de recherche ».

Covid-19 : la pandémie «est loin d’être terminée», avertit l’OMS

16h41. Pas de hausse du risque cardiovasculaire chez les moins de 75 ans avec les vaccins ARN. Dans le cadre du dispositif de surveillance renforcée des vaccins, Epi-Phare, une structure associant l’Assurance maladie (Cnam) et l’Agence du médicament (ANSM), a mené une étude sur le risque d’événement cardiovasculaire grave (hors myocardite et péricardite) dans les trois semaines suivant l’injection d’un vaccin à ARNm ou à adénovirus. Cette étude a porté sur l’ensemble des adultes âgés de 18 à 74 ans vaccinés ou non, admis à l’hôpital en France entre le 27 décembre 2020 et le 20 juillet 2021 pour un infarctus aigu du myocarde, un accident vasculaire cérébral ischémique ou hémorragique, ou une embolie pulmonaire. Ses résultats confirment la « sécurité des vaccins à ARNm » « vis-à-vis du risque d’événement cardiovasculaire grave chez les adultes » qui aurait pu survenir au cours des trois semaines suivant la première ou la deuxième dose des vaccins.

En revanche, les vaccins à adénovirus (ceux d’AstraZeneca et Janssen) apparaissent « associés à une légère augmentation du risque d’infarctus du myocarde et d’embolie pulmonaire chez les adultes, dans les deux semaines suivant l’injection ».

16h38. Accusé de mentir, Boris Johnson s’en défend. Nouvel épisode explosif de la saga du « partygate ». Boris Johnson avait présenté la semaine dernière des excuses au Parlement après des révélations sur sa présence à une fête le 20 mai 2020 dans le jardin de sa résidence officielle en plein confinement, affirmant avoir alors pensé qu’il s’agissait d’une réunion de travail. « Je peux vous dire catégoriquement que personne ne m’a dit qu’il s’agissait de quelque chose qui contrevenait aux règles anti-Covid, que ce n’était pas un événement de travail », a-t-il dit ce mardi. Faux, selon Dominic Cummings. L’influent cerveau de la campagne victorieuse pour le Brexit, qui avait été introduit par Boris Johnson au cœur du pouvoir, a accusé ce dernier d’avoir menti. Il a affirmé avoir lui-même mis en garde Boris Johnson avant la tenue de cet événement, pour laquelle le secrétaire particulier du Premier ministre avait envoyé une centaine d’invitations.

16h30. A Limoges, trois voitures de l’ARS incendiées. Trois voitures de l’Agence régionale de santé ont été incendiées à Limoges (Haute-Vienne) et une quatrième a été endommagée par les flammes dans la nuit de lundi à mardi. Deux feux distincts ont été déclenchés et ont touché des véhicules qui se trouvaient juste devant le siège de l’ARS, ce qui ne laisse que « peu de doute » sur l’origine volontaire de l’incendie, a indiqué la police à l’AFP, confirmant une information de France Bleu Limousin. L’entrée de l’immeuble et une partie de la façade ont été noircies par les fumées. Des vitres ont éclaté sous la chaleur et les employés de l’ARS de Limoges étaient mardi en télétravail. Le parking était fermé « mais facile d’accès ». Aucun tag ou message de revendication n’a été trouvé sur les lieux mais selon cette source policière, « le mouvement anti-vax ou anti-pass est une piste à explorer ».

16h15. Assouplissement en Ecosse. Les restrictions introduites pour lutter contre le variant Omicron avant Noël seront levées dans toute l’Ecosse à partir de lundi, après une « chute significative » du nombre de nouveaux cas. « La hausse des cas entraînée par Omicron a culminé la première semaine de janvier et nous sommes maintenant sur la pente descendante de cette vague de cas », a déclaré la Première ministre, Nicola Sturgeon, au Parlement écossais. Les boîtes de nuit vont donc pouvoir rouvrir, les jauges dans les salles de spectacle seront levées et les règles de distanciation sociale dans les bars et restaurants ne seront plus demandées. Jusqu’à présent, seuls trois ménages pouvaient se réunir à l’intérieur, une limite qui sera également levée. Le public est toutefois invité à rester « prudent », à continuer le télétravail et à utiliser des masques -obligatoires dans les lieux publics intérieurs et dans les transports en commun.

15h55. Tags antivax dans le Haut-Rhin. Un message anti-vaccination a été tagué sur plusieurs bâtiments des communes de Niederentzen, d’Oberhergheim, de Biltzheim et d’Oberentzen, rapportent les Dernières nouvelles d’Alsace. A Niederentzen, où sept tags ont été repérés, un même pochoir représentait une seringue et les mots « cobaye » et « danger ! », précise le journal local, indiquant que des messages ont notamment été peints sur l’abribus et la pharmacie d’Oberhergheim.

15h45. Levée du couvre-feu en Catalogne. « Les restrictions concernant la mobilité la nuit resteront en vigueur jusqu’au 21 janvier. A partir de cette date, il sera possible de circuler normalement dans les rues de la Catalogne » la nuit, a déclaré la porte-parole du gouvernement régional catalan, Patricia Plaja. « Même si nous n’avons pas encore atteint le pic » des contagions, « la tendance montre bien un ralentissement de cette sixième vague », a-t-elle ajouté. Depuis la nuit du 23 au 24 décembre, il était interdit de se déplacer entre 1 et 6 heures du matin dans les rues de Barcelone et des villes de plus de 10 000 habitants de cette région très touristique, peuplée de 7,7 millions d’habitants.

15h34. Vers un rappel autorisé pour les ados vivant avec des personnes fragiles. La semaine dernière, la Haute Autorité de santé (HAS), chargée de guider le gouvernement dans sa politique vaccinale, a recommandé d’ « administrer une dose de rappel chez les adolescents vivant dans l’entourage de personnes immunodéprimées ou de personnes vulnérables qui ne seraient pas vaccinées ». « On va prendre en compte cet avis, probablement cette semaine », a annoncé le ministère de la Santé lors d’un point presse. Jusqu’à présent, les rappels n’étaient possibles dans cette tranche d’âge (12-17 ans) que pour les adolescents à risque de faire des formes graves de la maladie.

15h20. Les agences d’aide de l’ONU tenteront de garder les Tonga à l’abri du Covid. Tous les efforts humanitaires déployés pour aider cet archipel du Pacifique dévasté par une éruption volcanique qui a provoqué un puissant tsunami respecteront les protocoles sanitaires stricts du pays pour le garder à l’écart de la pandémie, ont indiqué les agences de l’ONU à Genève. « Les Tonga sont un pays zéro-Covid », a déclaré Jens Laerke, le porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU. « Ils ont des protocoles très stricts pour cela. L’une des premières règles de l’action humanitaire est de ne pas nuire », aux pays concernés, a-t-il déclaré.

15h07. Les regrets de Blanquer. « J‘avais le droit de prendre quelques jours de congé après cette année. Est-ce qu’il y a des réunions que je n’ai pas faites à cause de ça ? » s’est agacé le ministre de l’Education nationale, après avoir été critiqué par une députée sur ses vacances à Ibiza. « Depuis la semaine dernière, nous avons reçu les organisations syndicales (…) il y a une chose que nous réussissons en France, plus qu’ailleurs, c’est la politique de l’école ouverte », s’est-il défendu, avant de faire un mea culpa : « Il y a une symbolique sur le lieu, j’aurais dû choisir un autre lieu », a-t-il reconnu.

14h56. Euro-2022 de hand : Karl Konan positif. Le défenseur de l’équipe de France de handball a été testé positif au Covid-19 et ne participera pas aux premières rencontres du tour principal de l’Euro-2022 en Hongrie qui débute jeudi, a annoncé la Fédération. Excellent depuis le début de la compétition, Karl Konan a été placé à l’isolement. Il devra patienter cinq jours et obtenir deux tests PCR négatifs consécutifs pour rejoindre le groupe. Le pivot nantais Théo Monar, 20 ans, a été rappelé en renfort et arrivera en Hongrie mardi soir.

14h50. Blanquer a commis « une faute morale très importante ». Pour Clémentine Autain, le ministre de l’Education nationale a commis « une faute morale très importante » en annonçant le nouveau protocole sanitaire dans les écoles depuis Ibiza. « Le ministre a tout à fait le droit de prendre des vacances, mais dans le moment particulier de la rentrée si difficile où il doit édicter un protocole sanitaire, ça fait désordre et ça donne un sentiment de grande désinvolture, de mépris à l’égard de la communauté éducative qui, il faut dire les choses, est en souffrance », a réagi la députée La France insoumise devant des journalistes, rapporte Franceinfo.

14h30. « Sur le plan de l’exemplarité, on n’est pas dans les clous ». Le ministre de l’Éducation nationale est dans la tourmente. Après une première salve d’appels à la démission liée à la grève très suivie le 13 janvier, Jean-Michel Blanquer est une nouvelle fois dans la ligne de mire depuis lundi soir. Selon Mediapart, il se trouvait en vacances à Ibiza lorsqu’il a dévoilé à notre journal le nouveau et controversé protocole sanitaire pour les écoles, à la veille de la rentrée de janvier. Mais même si certains macronistes concèdent une erreur de communication, peu pensent autour de lui qu’il devra démissionner. La majorité et Matignon font bloc. Retrouvez notre article ici.

14h13. L’entraîneur du Losc positif. Jocelyn Gourvennec a annoncé avoir contracté le Covid-19 et ne sera pas sur le banc du Losc mercredi (19h00) contre Lorient lors du match en retard de la 20e journée. « J’ai été détecté positif au Covid donc je fais la conférence de presse à distance pour respecter le protocole et les gestes barrière. J’ai eu quelques symptômes avec des maux de tête hier (lundi) donc c’est frustrant, mais il faut respecter les protocoles », a déclaré le technicien nordiste en visio. « On a tous été testés, je suis le seul à rester sur le carreau. J’espère pouvoir être là samedi (à Brest), mais je serai là demain, à distance, dans l’état d’esprit et l’envie de faire un gros match », a-t-il ajouté.

14h05. Le n° 2 du Vatican testé positif. Le cardinal italien Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Vatican, ainsi que son adjoint, ont été testés positifs au Covid-19, selon la salle de presse du Vatican. Mgr Parolin, 67 ans, « a été testé positif au Covid, mais avec des symptômes légers, et est actuellement à l’isolement », a déclaré aux journalistes le directeur de la salle de presse Matteo Bruni. Le pape François, 85 ans, lui-même vacciné, rencontre fréquemment Mgr Parolin, son bras droit, fin connaisseur des dossiers diplomatiques.

13h55. Une chanteuse tchèque meurt du Covid. L’artiste opposée aux vaccins avait contracté volontairement le virus pour obtenir son passe sanitaire. Hana Horka, chanteuse du groupe de folk tchèque Asonance, est morte dimanche à l’âge de 57 ans, annonce sa famille. Interrogé lundi sur la radio publique iRozhlas.cz, le fils de la chanteuse, Jan Rek, explique que sa mère a refusé de se faire vacciner et s’est volontairement exposée à la maladie que lui et son père, tous les deux vaccinés, avaient attrapée avant Noël.

13h45. Le procès du 13 novembre renvoyé à mardi. Les débats au procès des attentats du 13 novembre 2015 ne reprendront pas avant mardi prochain à cause d’un nouveau cas de Covid parmi les accusés, annonce formellement le président Jean-Louis Périès lors d’une audience express. Ali El Haddad Asufi, l’un des 11 accusés comparaissant détenus, présentait des symptômes du virus à l’audience vendredi et a été soumis à un test qui s’est révélé positif.

13h35. Poussée épidémique en Russie. Le pays a jusqu’ici enregistré 1 682 cas du variant Omicron, alors que les autorités se préparent à une nouvelle vague d’infections, rapporte Reuters. Ces contaminations ont été observées dans 42 régions différentes du pays. Comme partout ailleurs, le variant Omicron entraîne une explosion du nombre de cas. La cheffe de l’organisme russe de surveillance de la santé publique, Anna Popova, estime que les cas quotidiens pourraient bientôt dépasser les 100 000.

13h20. L’Ouganda suspend les tests à sa frontière. Le gouvernement ougandais annonce lever les contrôles de détection du Covid-19 obligatoires à sa frontière avec le Kenya, après des perturbations dans l’approvisionnement du pays en carburant. Une pénurie a provoqué une ruée sur les stations-service et fait flamber les prix à la pompe, qui ont été multipliés par trois dans certaines régions du pays, atteignant 12 000 shillings (3 euros environ). Les médias kényans ont fait état de 70 km d’embouteillages à la frontière avec l’Ouganda, en raison des retards causés par les contrôles de test Covid.

13h10. Le vaccin Novavax arrive (avec un léger retard) en France. Le ministère de la Santé s’attend à recevoir une première livraison 1,1 ou 1,2 million de doses Novavax durant la dernière semaine de février, puis 800 000 doses par semaine en mars. Il y a donc du retard par rapport au calendrier initialement espéré, avec une première livraison fin janvier ou début février.

13 heures. Des milliers de hamsters tués à Hong Kong après un cas détecté dans une animalerie. Hong Kong va éliminer près de 2 000 hamsters après que certains d’entre eux ont été testés positifs, annoncent les autorités, alors que la ville s’en tient à une stratégie stricte de « zéro Covid ». Cet abattage a été ordonné après l’apparition de cas de Covid-19 dans une animalerie. La ministre hongkongaise de la Santé Sophia Chan a dit protéger la santé de la population après qu’une employée et une cliente ayant manipulé des hamsters ont été testées positives.

12h50. Covid-19 et justice. C’est une petite victoire dont le gouvernement britannique a bien besoin, au vu des scandales liés aux différents confinements qui se multiplient ces dernières semaines. La cour d’appel britannique vient d’annuler une décision de la Haute Cour de Londres, qui estimait, en juin dernier, que le gouvernement avait attribué un contrat lié au Covid-19 de manière « illégale » et avec « parti pris apparent ». En juin 2020, l’agence d’études de marché Public First, dirigée par des amis de Dominic Cummings (ex-conseiller du Premier ministre Boris Johnson) avait obtenu un contrat d’une valeur de 550 000 livres (plus de 657.000 euros) pour étudier la compréhension que le public avait de la pandémie, sans qu’aucun appel d’offres n’ait été émis.

12h35. Qui en veut à l’ARS de Nouvelle-Aquitaine ? Dans la nuit de lundi à mardi, quatre véhicules, qui se trouvaient sur un parking fermé de l‘Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine à Limoges, ont été incendiés, rapporte France Bleu. Une partie des véhicules portaient le logo de l’ARS. Comme le rapporte la radio locale, la piste criminelle est privilégiée. « Le mouvement antivax ou anti-passe est une piste à explorer », précise même une source policière.

12h20. Une solution face à la galère des tests pour les écoliers ? Afin d’éviter les interminables files d’attente en pharmacie et la quête perpétuelle d’autotests, l’établissement scolaire privé Fénelon Notre-Dame de La Rochelle a trouvé une solution pour le moins insolite : mettre en place son propre centre de dépistage. Dès qu’un élève est cas contact, il peut se faire tester directement au sein de l’établissement scolaire, avant de retourner en cours si le test est négatif, ou d’effectuer un PCR s’il est positif, rapporte l’AFP.

12h11. Naissances en hausse. Du côté des naissances, l’année 2021 a enregistré un léger rebond, selon l’Insee, malgré un « effet Covid » dans les premiers mois. Même si la mortalité reste anormalement élevée, sa diminution couplée à la hausse des naissances entraîne une augmentation de 0,3 % de la population française en un an.

12h10. Le taux de mortalité apparaît en baisse en 2021 en France, mais reste toujours plus élevé qu’avant le Covid, selon l’Insee.

12h05. Les soldes plombés par le Covid ? Les soldes d’hiver ont connu un très mauvais démarrage, en recul de près de 30 % par rapport à la période pré-pandémie sur ses cinq premiers jours, selon des chiffres de l’Alliance du commerce. Un constat que pourraient expliquer les inquiétudes liées à la propagation du virus. L’Alliance a observé que les changements d’habitudes de consommation induits par l’épidémie (baisse de la fréquentation, dynamisme des commerces de proximité et zones commerciales de périphérie…) se sont confirmés en 2021.

11h45. Des milliers de morts évités avec le passe sanitaire, selon une étude. Le passe sanitaire a permis d’éviter 4 000 décès liés au Covid en France et d’augmenter le produit intérieur brut (PIB) au second semestre 2021 de 6 milliards d’euros, selon une étude publiée du Conseil d’analyse économique (CAE), un organisme rattaché à Matignon. Selon ce travail comparatif réalisé avec le concours de l’OCDE et de l’Institut Bruegel, les passes sanitaires aux caractéristiques semblables mis en place en Allemagne et en Italie ont respectivement permis d’éviter 1 100 et 1 300 morts dans ces pays.

11h35. Boris Johnson maintient sa défense. Aculé, le Premier ministre britannique dément avoir été prévenu qu’une fête contraire aux règles anti-Covid serait organisée à Downing Street en mai 2020, comme l’en a accusé son ancien conseiller Dominic Cummings. Le dirigeant conservateur, qui avait assuré n’avoir pas été informé de l’organisation de cette fête en plein premier confinement, avait présenté des excuses aux députés après des révélations dans la presse sur sa présence à cet événement. Sous pression, Boris Johnson a vu les appels à la démission se multiplier jusque dans son camp conservateur.

11h15. Avancée de la campagne de rappel. A ce jour, 6 habitants majeurs sur 10 en France ont reçu une dose de rappel de vaccin, selon les chiffres de Santé publique France. Dans le détail, plus de 3 habitants âgés d’au moins 65 ans sur 4 ont reçu une dose de rappel.

10h55. Plainte d’une journaliste lors d’une manifestation anti-passe sanitaire. Les violences contre les journalistes se multiplient lors de rassemblements contre le passe sanitaire et le vaccin. Une journaliste de Ouest-France prise à partie verbalement samedi lors d’une manifestation à Caen a déposé plainte, indique le quotidien qui va également porter plainte.

« Il y a eu une agression verbale d’une consœur qui suivait la manifestation et qui souhaitait donner la parole aux gens qui étaient là », a expliqué François-Xavier Lefranc, rédacteur en chef du journal. « Voyant que ça tournait mal, elle est rentrée à la rédaction et des manifestants sont arrivés devant la rédaction et ont essayé de rentrer en tapant dans les portes et de forcer les portes, ce qu’ils n’ont pas réussi à faire », indique-t-il.

10h45. Une décision attendue en fin de semaine. Saisi par des députés et sénateurs de l’opposition, le Conseil constitutionnel, rendra vendredi sa décision sur le projet de loi transformant le passe sanitaire en passe vaccinal, a-t-il annoncé. Les Sages de la rue de Montpensier ont été saisis par 60 députés de tous bords emmenés par le groupe La France insoumise du Palais Bourbon, et par une soixantaine de sénateurs socialistes.

10h35. Les enfants plus touchés par le Covid. Invitée de France Bleu Armorique, Amélie Dhalluin, pédiatre au CHU de Rennes explique l’importance de l’enjeu de la vaccination pour les plus jeunes. Car « comme on est dans une période où le virus circule beaucoup chez les enfants, il y a forcément plus de formes graves. Et nous, là, aux urgences pédiatriques du CHU de Rennes, on a quasiment un enfant par semaine qui fait une forme grave », indique-t-elle.

10h25. Vidéo. En Sicile, une infirmière arrêtée pour avoir fait semblant de vacciner des antivax. Des policiers l’ont filmée avec une caméra cachée en train de vider le contenu de la seringue dans une gaze avant de faire l’injection. L’infirmière sicilienne a été arrêtée pour faux et détournement de fonds.

9h55. Une décrue de l’épidémie dans certains Etats américains. La ville de New York et certains États du nord-est des États-Unis semblent connaître une diminution rapide de leur nombre de cas ces derniers jours, indique le Guardian. Un constat qui soulève une possibilité : la vague Omicron pourrait avoir déjà atteint son pic dans certaines parties des Etats-Unis. À New York, on recensait ainsi en moyenne moins de 28 000 cas par jour le 16 janvier, contre une moyenne de plus de 40 000 le 9 janvier.

9h45. La Chine ordonne la désinfection du courrier international. Redoutant une explosion de cas, les autorités chinoises ont ordonné aux employés de la Poste de désinfecter systématiquement les envois en provenance de l’étranger. Elles évoquent l’hypothèse de l’arrivée dans le pays de la souche Omicron sur du courrier envoyé depuis le Canada. A moins de trois semaines des Jeux olympiques d’hiver de Pékin, le pays redoute que sa politique du Zéro Covid soit battue en brèche par une série de foyers limités.

9h35. Les organisateurs de l’Open d’Australie « regrettent » l’impact du feuilleton Djoko. La Fédération australienne de tennis, organisatrice de l’Open d’Australie, fait part de ses « profonds regrets » pour l’impact qu’a eu sur le tournoi la saga politico-sanitaire qui a conduit à l’expulsion de Novak Djokovic du pays. « En tant que représentants de la famille du tennis, nous reconnaissons que les événements (autour de Djokovic) ont constitué une distraction importante pour tout le monde et nous regrettons profondément l’impact que cette affaire a eue sur tous les joueurs », écrit-elle dans un communiqué.

9h25. Reprise du marché du travail avant Omicron, au Royaume-Uni. Le taux de chômage a baissé à 4,1 % au Royaume-Uni pour les trois mois achevés fin novembre, juste avant le plein impact du variant Omicron, contre 4,2 % fin octobre, indique l’Office national des statistiques (ONS). Ce rapport mensuel « montre une reprise continue dans le marché du travail, avec une augmentation trimestrielle du taux d’emploi, tandis que le taux de chômage baisse », commente l’ONS.

9 heures. Pour Clément Beaune, Jean-Michel Blanquer a « respecté les règles ». Invité sur France info, le secrétaire d’État chargé des Affaires Européennes, Clément Beaune, juge que Jean-Michel Blanquer est encore « parfaitement » crédible. « Je ne crois pas qu’il doive s’excuser » indique-t-il, estimant que le ministre de l’Éducation a « respecté les règles » en étant « joignable », « en Europe », et en ayant « travaillé sur le fond de ses dossiers ».

8h50. Christiane Taubira sur la gestion de la crise sanitaire. « La pandémie nous a montré qu’il n’y a pas de politique de santé publique ici. Face à cette pandémie, le président de la République, qui veut tout martialiser, a décidé de mettre en place un Conseil de défense. Un Conseil scientifique et de santé publique aurait été incontestablement plus pertinent », juge Christiane Taubira.

8h45. Christiane Taubira clarifie sa position sur le passe vaccinal. « Le passe vaccinal ne me pose pas de problème », insiste la candidate à la présidentielle, Christiane Taubira. « Ce qui me pose problème, c’est le fait de confier à des citoyens, comme les restaurateurs, le contrôle d’identité de leurs concitoyens. C’est une responsabilité », explique-t-elle au micro de France Inter.

8h25. Vers une amélioration de l’épidémie. « Je pense qu’on a des raisons d’être optimiste », soutient Gabriel Attal, qui pointe un « début de décrue de l’épidémie ».

8h20. Sur la gestion de l’épidémie. « Tout n’a pas été parfait. On aurait pu mieux faire sur tel ou tel point. Mais la gestion de l’épidémie n’a pas dévié de trois fondamentaux : le maintien des écoles ouvertes, le choix de la vaccination pour tous et le soutien des entreprises, le quoi qu’il en coûte. On a tenu bon », soutient le porte-parole du gouvernement.

8h15. Sur la situation sanitaire. « On est sur une situation épidémique toujours tendue avec un virus qui circule beaucoup », insiste Gabriel Attal sur CNews. « On espère que les choses vont s’améliorer dans les prochaines semaines ».

8 heures. « Le symbole est terrible ». Interrogée sur Franceinfo, la co-secrétaire générale et porte-parole du syndicat SNUipp-FSU, Guislaine David, revient sur la polémique visant Jean-Michel Blanquer qui, selon Mediapart, était à Ibiza lors de l’annonce du nouveau protocole sanitaire dans les écoles. « C’est le symbole qui est terrible (…). Il y a vraiment un décalage ici entre ce que représente Ibiza et ce que vivaient les collègues au quotidien en cette veille de rentrée », estime-t-elle. Et d’ajouter : « Il avait justifié l’annonce tardive du protocole pour coller au plus près à la réalité du terrain. On sait maintenant ce qu’était sa réalité à lui. Forcément, on ne peut qu’être en colère. »

7h40. Des capteurs de CO2 dans certaines écoles du Maine-et-Loire. Après Besançon, les capteurs de CO2 débarquent également dans les classes du Maine-et-Loire. « 90 % des écoles de la 1ère circonscription de Maine-et-Loire », soit principalement dans la ville d’Angers, sont désormais équipées, indique le député écologiste Matthieu Orphelin, dans un communiqué.

7h35. Un passe vaccinal obligatoire pour les sportifs. Tout le monde sera logé à la même enseigne. Qu’ils soient français ou étrangers, les sportifs devront présenter un passe vaccinal pour accéder aux stades et aux compétitions dans l’Hexagone. Comment cela va-t-il concrètement fonctionner ? Jusqu’à quand ? Tous les détails sont à retrouver dans notre article.

7h15. Le désarroi des personnes obèses face au virus. Craignant d’être davantage stigmatisées, et avec un plus fort risque de développer des formes graves, les personnes obèses subissent douloureusement les effets de la pandémie. Psychologue à Nancy, Alexandra Tubiana explique que « les personnes obèses ont eu très peur : on est arrivé à des stress dépassés, qui aggravent les problèmes alimentaires ». « Si vous regardez qui est mort du Covid, on a beaucoup focalisé sur les sujets âgés mais, globalement, les gens qui occupaient les réas étaient des malades obèses », indique le Dr Alexandre Cortes, chef du service chirurgie viscérale du Grand Hôpital de l’Est Francilien.

7h05. A quoi va servir le passe vaccinal ? Le dispositif va entrer en vigueur dans les prochains jours, empêchant les non-vaccinés d’accéder à de nombreux lieux publics. Ce sésame illustre avant tout la volonté du gouvernement de continuer de tout miser sur la vaccination, même au moment où le pic de la 5e vague semble atteint. Va-t-il réduire la circulation du virus ? Limiter la tension dans les hôpitaux ? Toutes les réponses sont à lire dans notre décryptage.

6h50. « C’est le sentiment du retour du bling bling ». Les premières réactions tombent après les révélations de Mediapart sur le séjour de Jean-Michel Blanquer à Ibiza lors de l’annonce du nouveau protocole sanitaire à l’école. « C’est le sentiment du retour du bling bling à un moment où on demande à tout le monde de se serrer la ceinture », a commenté sur Franceinfo le premier secrétaire du PS, Olivier Faure.

6h40. Six handballeurs allemands positifs en 48h. Ces derniers ont été testés positifs en l’espace de 48 heures entre dimanche et lundi, lors de l’Euro-2022 disputé en Hongrie et en Slovaquie, annonce la Fédération allemande de handball dans un communiqué. L’arrière Julius Kühn avait déjà été testé positif samedi et n’avait pas pu jouer le deuxième match des Allemands contre l’Autriche (victoire 34-29), dimanche soir. Depuis, cinq nouveaux cas ont été recensés : Kai Häfner, Timo Kastening, Lukas Mertens, Luca Witzke et Andreas Wolff.

6h25. Le Canada autorise la pilule anti-Covid de Pfizer. Le ministère canadien de la Santé annonce qu’il autorise l’utilisation du traitement viral de Pfizer, commercialisé sous le nom de paxlovid. Ce médicament antiviral pourra être administré aux « adultes atteints d’une forme légère ou modérée de Covid-19 présentant un risque élevé d’évolution vers une maladie grave, notamment un risque d’hospitalisation ou de décès », selon un communiqué.

6h20. Des capteurs CO2 dans les écoles de Besançon. La ville du Doubs annonce avoir équipé ses écoles publiques primaires de capteurs de CO2 mobiles, pour adapter la durée d’aération des classes en fonction du taux de CO2 mesuré dans l’air, afin de lutter contre le virus. La municipalité « a distribué un capteur par école auprès de chacune des 64 écoles publiques du cycle primaire (écoles maternelles et élémentaires) », a précisé dans un communiqué la maire EELV de Besançon, Anne Vignot.

6h15. Jean-Michel Blanquer dans la tourmente. D’après Mediapart, le ministre de l’Éducation nationale se trouvait à Ibiza lorsqu’il a dévoilé le protocole sanitaire à l’école, à la veille de la rentrée scolaire. De quoi susciter l’indignation dans l’opposition, qui a réclamé sa démission.

6h10. Bonjour à tous. Bienvenue sur ce direct consacré au Covid-19 et à ses conséquences en France et dans le reste du monde.

Dans la rubrique SantéCovid-19 : plus besoin de motif impérieux pour les Français de l’étranger qui rentrent sans vaccinPasse vaccinal : à partir du 15 février, le certificat de rétablissement lui aussi ne sera valable que 4 moisAbonnésLes méfaits du port du masque à l’école : «En cours d’espagnol, où on parle vite, je m’emmêle la langue» Les plus lus, Société«Omicron a changé la donne» : positifs au Covid, ils ne s’isolent même plus1Infecté puis vacciné avec deux doses, pourquoi mon passe vaccinal affiche-t-il une date de fin ?2Super Loto : l’incroyable réveillon du gagnant aux 13 millions d’euros 3Allocation adulte handicapés : le gouvernement met en place un nouveau mode de calcul4Covid : comment la France est devenue la championne d’Europe des contaminations5Journal du jour29 janvier 2022Lire le journal

Related Articles

10 tapaa pysyä turvassa, kun asut yksin

10 tapaa pysyä turvassa, kun asut yksin

Hôtels, restaurants : les pourboires payés par carte bancaire bientôt défiscalisés

Hôtels, restaurants : les pourboires payés par carte bancaire bientôt défiscalisés

« J’étais une pourriture le soir et un bon flic le matin » : rencontre avec « Haurus », le policier-voyou de la DGSI

« J’étais une pourriture le soir et un bon flic le matin » : rencontre avec « Haurus », le policier-voyou de la DGSI

Comment bien dessiner une rose : nos méthodes

Comment bien dessiner une rose : nos méthodes