Grand opening, up to 15% off all items. Only 3 days left

Patrimoine en Val-d'Oise : pour tout savoir sur les plâtrières

Par Julien Ducouret Publié leLa Gazette du Val d'OiseVoir mon actu

La période du Covid-19 n’a pas été propice à la diffusion du livre sur les plâtrières du Val-d’Oise à travers les siècles, sorti en pleine pandémie. Les salons et les séances de dédicaces, tout a été remis.

Un ouvrage surprenant

Le gypse a toujours été présent dans le bassin parisien et surtout dans le Val-d’Oise avec de nombreuses buttes témoins (Châtenay, Mareil, Saint-Martin-du-Tertre, Sannois, Argenteuil, Montmorency, Cormeilles-en-Parisis et dans le Vexin français).

À travers 64 communes du département, présentées alphabétiquement, où l’exploitation du gypse a été importante, l’auteur retrace toutes les démarches obligatoires pour ouvrir une carrière, les enquêtes préfectorales, les règlements dans la conduite du travail dans les galeries que le patron devait respecter, les consignes de sécurité pour les ouvriers souvent bafouées.

Des accidents se produisaient, parfois mortels, le patron tentait alors de cacher aux ingénieurs des mines les événements.

Patrimoine en Val-d'Oise : pour tout savoir sur les plâtrières

Lorsque le carrier était blessé, le patron le prenait chez lui jusqu’à son rétablissement et assumait les frais.On peut suivre aussi différentes familles se succédant à la tête d’une exploitation, du plus humble fabricant à l’industriel.

Conditions incroyables

Des conditions de travail inhumaines, à tel point que lors d’une grève en 1909, les habitants d’Argenteuil furent effarés et choqués de voir des zombies sortir de l’usine.

Les ouvriers étaient contraints de dormir sur place, n’ayant pas les moyens de louer une chambre, de payer une nourriture infecte, avec obligation de prendre le verre d’alcool. En fin de journée ils avaient travaillé pour rien…

Une étude complète très illustrée, une recherche bien menée pour chaque site exploité.

Des lecteurs ont été surpris de cette énorme recherche et par son intérêt. L’auteur sera au Salon du livre de Beaumont-sur-Oise le 28 novembre.

Informations pratiquesOuvrage de 480 pages, très illustré en couleur, prix 35 € + si port 14,10 €, à commander à : Daniel Baduel, 19, rue du Lieutenant-Baude, 95270 Saint-Martin-du Tertre. Tél. : 01 30 35 72 75. En vente à La 23e Marche, Auvers. À la librairie Pierre Lecut, Ermont. Au centre commercial Domont, Modo. Offices de tourisme : Asnières-sur-Oise, L’Isle-Adam, Saint-Leu et Saint-Martin-du-Tertre.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Gazette du Val d'Oise dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Partagez

La Gazette du Val d'OiseVoir mon actu

Related Articles

10 начина да сте в безопасност, когато живеете сами

10 начина да сте в безопасност, когато живеете сами

Comment bien dessiner une rose : nos méthodes

Comment bien dessiner une rose : nos méthodes

Hôtels, restaurants : les pourboires payés par carte bancaire bientôt défiscalisés

Hôtels, restaurants : les pourboires payés par carte bancaire bientôt défiscalisés

« J’étais une pourriture le soir et un bon flic le matin » : rencontre avec « Haurus », le policier-voyou de la DGSI

« J’étais une pourriture le soir et un bon flic le matin » : rencontre avec « Haurus », le policier-voyou de la DGSI